Réussir vigne 26 août 2005 à 17h10 | Par Catherine Bioteau

Conservation des vins - Adapter le transport

Des précautions doivent être prises durant le transport des vins pour maîtriser leur évolution.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

C´est lors de leur transport que les bouteilles subissent souvent les températures les plus extrêmes s´il n´y a pas de climatisation, que ce soit en camion ou surtout en bateau (seulement 1% des vins sont transportés par avion). Les 50ºC ou -10ºC ne sont pas rares et sur des durées qui peuvent être longues. On compte environ 40 jours pour un trajet Le Havre-Melbourne, 30 jours pour San Francisco, 12 jours pour New-York. En plus les vibrations fatiguent le vin (par rupture de molécules), accélèrent les échanges air-vin et donc l´oxydation.
Sur les bateaux le client a le choix entre deux types de containers. Les réfrigérés ou « reefer » intègrent un dispositif réfrigérant de manière à garder une température constante à l´intérieur mais ils reviennent plus cher d´au moins 20%. Les clients optent donc souvent par souci d´économie pour les containers standard ou « dry » containers (les plus utilisés en matière de transport maritime). Ils ont de simples parois en tôle ondulée et un plancher en bois. Cependant des kits d´isolation en aluminium peuvent être placés sur les parois internes, pour limiter les variations de température. Et des enregistreurs digitaux ou analogiques, placés dans le container, peuvent contrôler les températures subies par le vin durant le voyage. Leur coût est de 50 euros environ.
Pour éviter la casse, des « dunnage bags » sont recommandés afin de combler l´espace laissé vide entre les parois et les marchandises. Ce sont de grandes poches en plastique remplies d´air qui empêchent la marchandise de bouger.
A noter que les containers placés en soute subissent beaucoup moins de variations de température que les containers chargés sur le pont, l´eau amortit les variations de température.
Certaines sociétés proposent des services adaptés pour le transport du vin par bateau.©Port autonome du Havre

Pour en savoir plus
Voir article complet sur « Les points essentiels à maîtriser lors du stockage et du transport » dans le dossier de Réussir Vigne de Juin 2005 intitulé « Soigner la conservation des vins ». (RV nº109, 6 pages)

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Question du mois

Travailler sans soufre : évidence ou additif incontournable ?

Répondez à la question

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui