Réussir vigne 01 juin 2005 à 16h49 | Par Catherine Bioteau

Conditionnement des vins - Attention à la perméabilité des Bib à l´oxygène

Toutes les poches de Bib n´offrent pas la même perméabilité à l´oxygène. Les poches à film de type Petmet sont les plus imperméables, mais aussi les plus fragiles.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le Bib n´offre pas les mêmes propriétés de conservation des vins que la traditionnelle bouteille en verre, notamment en ce qui concerne l´étanchéité aux liquides et à l´oxygène. « Le verre est totalement imperméable à l´oxygène et les bouchons plastiques ou liège peu perméables, précise Bénédicte Nicolini, spécialiste du conditionnement à l´Institut coopératif du vin. Alors que les poches peuvent laisser passer de 0,2 jusqu´à 3 ml d´oxygène par litre de vin et par mois, sans compter les fuites au niveau des robinets et de leur soudure à la poche. »
Tout doit donc être mis en oeuvre pour limiter cette oxygénation. Cela commence par le choix des matériaux qui composent les poches, en l´occurrence des films de plastique et d´aluminium soudés entre eux. Les deux types de poches Petmet et Evoh actuellement sur le marché ne se valent pas.

« Les outres Petmet sont constituées de trois films dont un à base de polyester métallisé qui offre une barrière importante à l´oxygène (0,6 cm3/m2/24 heures à 23 ºC et 50 % d´humidité relative). Les outres de type Evoh coextrudé sont également constituées de trois films à base de polyester mais non métallisés. Elles offrent une barrière moindre à l´oxygène, seulement 3 cm3/m2/24 heures, et cette perméabilité augmente avec l´hygrométrie. »
Globalement, les poches Petmet présentent donc des propriétés supérieures de barrière à l´oxygène et à l´humidité, elles sont également plus résistantes, mais attention « leur rigidité les rend facilement cassantes, précise Bénédicte Nicolini. Elles peuvent se micro-fissurer ou se déchirer lors de leur fabrication, de leur livraison ou du conditionnement », au risque d´augmenter nettement leur perméabilité.

« Leur utilisation nécessite donc de mettre en place des bonnes pratiques de manipulation. D´autre part, les films en polyéthylène métallisé ne sont pas conseillés pour des poches de grand volume (de plus de 10 litres) car le robinet tient alors une place plus importante et entraîne un déplacement de la poche de la carton qui peut casser le film métallique. »
L´ICV a mené, avec le fabricant de Bib Rapak, des essais comparatifs de poches pour la conservation de vins rouges et blancs et les résultats confirment les observations précédentes. « Les vins conservés dans les poches avec film barrière à l´oxygène non métallisé présentent des teneurs en SO2 libre nettement inférieures aux vins conservés dans les poches avec film métallisé, et ce dès le deuxième mois de conservation. On note des oxydations prononcées des vins conservés dans les poches non métallisées dès 4 ou 5 mois de conservation. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui