Réussir vigne 12 février 2014 à 08h00 | Par Marion Ivaldi

Communication - Les vins du Languedoc s'affirment

Le CIVL affiche des résultats économiques positifs et souhaite surfer sur l’excellente qualité du millésime 2013 pour renforcer son image de marque.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pour les responsables professionnels 
du CIVL, la qualité du millésime 2013 est exceptionnelle .
Pour les responsables professionnels du CIVL, la qualité du millésime 2013 est exceptionnelle . - © CIVL

Les AOP du Languedoc et les IGP Sud de France, réunies au sein du Conseil interprofessionnel des vins du Languedoc, osent changer de ton. “ Nous sommes une région encore trop sous-estimée. Pourtant, c’est un vignoble parmi les plus dynamiques de France. Le millésime 2013 est exceptionnel en Languedoc, nous sommes la seule région française à être en position de résister à la concurrence ”, a affirmé Frédéric Jeanjean, président du CIVL, lors d’une conférence de presse organisée en décembre à Paris, autour d’un message : “ le soleil est au beau fixe pour les vins AOC du Languedoc et IGP Sud de France ”. D’ailleurs les résultats sont là. “ Le travail effectué depuis cinq ans a permis d’augmenter le cours moyen des AOP du Languedoc de 50 %. Nous sommes en train de réussir notre pari de redresser notre région même si les cours ne sont pas encore suffisants pour consolider l’ensemble des entreprises ”, a estimé Xavier de Volontat, trésorier du CIVL.
L’interprofession a également insisté sur sa position de leader français et mondial du rosé avec un volume commercialisé de 2,1 millions d’hectolitres, loin devant la Provence qui en commercialise 1,2 million. “ Sur ce segment, nous enregistrons une croissance à deux chiffres sur les trois dernières années ”, s’est satisfait Frédéric Jeanjean.

 


Export en croissance de 3 %

 

En grande distribution, les résultats sont également positifs avec un chiffre d’affaires en hausse de 9,5 %. L’export est également en croissance de 3 % quand l’ensemble des exportations françaises accuse un recul de 2 %. Ce dynamisme tient, selon le CIVL, à la mise en œuvre de deux stratégies de gestion de l’offre. “ La première a été de mettre au point une segmentation claire de nos vins avec l’AOP régionale, les grands vins du Languedoc et enfin les crus. La seconde stratégie est celle d’une gestion de l’offre grâce à la gestion prévisionnelle des sorties ”, a expliqué Thierry Coste, vice-président du CIVL. Du coup, les prix augmentent mais “ de façon linéaire et sans à coup ”, insiste Jérôme Villaret, directeur du CIVL. L’objectif est de tirer encore davantage les prix vers le haut et d’atteindre les 130 euros par hectolitre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Question du mois

Travailler sans soufre : évidence ou additif incontournable ?

Répondez à la question

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui