Réussir vigne 09 novembre 2012 à 10h19 | Par M. Ivaldi

Comité national AOC - L'INAO valide des dénominations géographiques complémentaires

Lors du Comité national AOC, le 8 novembre, l'INAO a validé la reconnaissance de dénonimations géographiques complémentaires pour les AOC côtes de provence et alsace ou vin d'alsace. L'institut a également fait le point sur les missions de protection des noms des appellations d'origine.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La lutte contre les produits contrefaits fait partie des missions de l'INAO
La lutte contre les produits contrefaits fait partie des missions de l'INAO - © Marion Ivaldi

Le comité national a validé le projet de cahier des charges de l'AOC côtes de provence, intégrant une quatrième dénomination géographique complémentaire "pierrefeu" pour des vins rouges ou rosés. La zone géographique s'étendrait sur les communes de Cuers, Pierrefeu-du-Var, Puget Ville, Solliès-Pont, La Garde, La Farlède, la Valette-du-Var, Carqueiranne et le Pradet (ainsi que sur une partie des communes de La Crau, Carnoules et Collobrières). Une liste de parcelle a déjà été identiée.

Par ailleurs, le comité national a approuvé l'intégration de deux nouvelles dénominations géographiques complémentaires au sein de l'AOC Alsace ou vin d'Alsace : bergheim et côteaux du haut koenigsbourg pour des vins blancs tranquilles uniquement. Les communes concernées sont : Ribeauvillé pour la dénomination bergheim et Chatenois, Kintsheim, orschwiller et saint hippolyte pour la dénomination coteaux du haut koenigsbourg. L'INAO devra validé l'ensemble des dénominations communales des vins d'alsace et doit maintenant s'attaquer à l'étude des dénominations liés aux lieu-dits.

Christian Paly, président du Comité national de l'INAO et Véronique Fouks, chef du service juridique et international de l'INAO.
Christian Paly, président du Comité national de l'INAO et Véronique Fouks, chef du service juridique et international de l'INAO. - © Marion Ivaldi

La protection des appellations au coeur des missions

Le Comité national a également longuement échangé sur les missions de l'INAO concernant la protection des appellations. Les moyens consacrés à cette mission représentent un budget de 400 000 euros sur les opérations à l'international, 50 000 euros sur le travail rempli au sur le territoire national. Cinq personnes sont occupées à temps plein par cette mission. Le président du Comité national, Christian Paly, a indiqué que les professionnels souhaitaient une augmentation des moyens consacrés à cette mission, notamment par le développement de partenariats humains et financiers entre les ODG et l'INAO ou les interprofessions et l'INAO. En effet, les actions menées dans le domaine de la protection sont en constante progression, notamment à l'international.

Le Comité national a également été informé d'accord bilatéral récent passé entre l'Union européenne et plusieurs pays de l'Amérique Centrale qui prévoit la protection de 40 indications géographiques françaises dont l'AOC bordeaux bourgogne, chablis, champagne, cognac, médoc... Cette accord implique notamment un contrôl strict des produits importés, ce qui pourrait avoir des répercussions sur l'importation sur cette zone de vins américains qui utilisent des noms semi-génériques.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Question du mois

Travailler sans soufre : évidence ou additif incontournable ?

Répondez à la question

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui