Réussir vigne 04 février 2014 à 08h00 | Par Claudine Galbrun

Collecte et le recyclage - Un effort supplémentaire est nécessaire pour la gestion des déchets agricoles

Collecte et recyclage Selon une enquête menée par Adivalor en 2013, les vignerons se montrent globalement satisfaits des solutions proposées pour se débarrasser des déchets agricoles. Mais tout n'est pas encore parfait.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Collecte d'emballages vides de produits phytosanitaires.
Collecte d'emballages vides de produits phytosanitaires. - © Gabriel Omnès

Adivalor, depuis 2001, oeuvre à la récupération des déchets agricoles et à leur recyclage. À son actif, toutes filières agricoles confondues, on peut noter que 80 % des emballages vides de produits phytosanitaires sont collectés. Toutefois, en zones viticoles, les boîtes et sacs ayant contenu des phytos, en dehors des bidons, ont un taux de collecte très faible (soit 20 %). " Alors que le secteur viticole représente 40 % du gisement total. Ce qui nous pose question ", constate Laurence Lurade, déléguée régionale Adivalor.

- © Infographie Réussir

" La collecte des boîtes et des sacs de phytosanitaires n'a commencé qu'en 2006. Nos relais de collecteurs que sont les distributeurs n'ont peut-être pas suffisamment communiqué sur ce point et sans doute que de nombreux vignerons ignorent encore qu'on peut les collecter. " À 95 %, pourtant, les vignerons sont satisfaits des solutions proposées pour se débarrasser des bidons, boîtes et sacs de produits phytosanitaires, selon l'enquête menée par Adivalor auprès de 400 vignerons. La satisfaction est aussi de mise pour les emballages d'engrais (82 %) et la collecte des emballages de produits d'hygiène de la cave (68 %). En revanche, les viticulteurs sont en attente de solution pour se défaire des équipements de protection individuels (EPI) usagés. Des opérations pilotes de collecte des EPI devraient être réalisées d'ici 2015 en Champagne et Pays de Loire. Adivalor a également lancé un programme en 2013 qui concerne les ficelles viticoles. 3500 tonnes ont ainsi été collectées. On pourra se rappeler ces chiffres qui sont autant de motivations à la récupération des déchets : 5 bidons de 10 litres recyclés = un mètre de tubes pour l'industrie ; 100 kg de bâches plastiques recyclés = 650 sacs poubelle de 100 litres.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Question du mois

Travailler sans soufre : évidence ou additif incontournable ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui