Réussir vigne 18 novembre 2013 à 08h00 | Par Benoît Velut

Chère Bourgogne... - L’année 2014 verra le prix des bourgognes augmenter

L’année 2013 a été plutôt bonne pour les affaires en Bourgogne, portée par une demande en constante progression et des stocks très faibles. Si les prix ont augmenté modérément (+1,6%) sur cette période, le négoce annonce une augmentation plus importante pour 2014.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le nouveau record (+26,6%) de la vente aux enchères des hospices de Beaune renforce la certitude sur une augmentation des prix en 2014.
Le nouveau record (+26,6%) de la vente aux enchères des hospices de Beaune renforce la certitude sur une augmentation des prix en 2014. - © B Velut

Eviter l’emballement des prix, la préoccupation était dans toutes les discussions lors de la 153ème vente des vente des vins des hospices de Beaune ce 17 novembre. Louis-Fabrice Latour, président de l’Union des Maisons des Vins de Bourgogne, l’a pourtant annoncé clairement : "Le prix des bourgognes augmentera en 2014. La faible récolte de 2012 a généré une première tension sur le marché, mais les prix ont été contenus car tout le monde a fait des sacrifices sur les marges en 2013, en espérant que la récolte serait au rendez-vous cette année. Or elle ne l’a pas été, et les trésoreries ne pourront pas accuser le même effort sur les marges en 2014. Je pense que l’an prochain, il sera difficile de trouver un bourgogne à moins de 10 euros." La campagne d’achat ayant déjà commencé, il constate que le message est assez difficile à faire passer aux acheteurs. "Notre avenir dépendra de notre capacité à faire accepter ces hausses, mais ceux qui rechignent dans un premier temps finissent toujours par revenir vers nous et à passer commande, car ils ont réellement besoin de bourgogne."


L’inquiétude est néanmoins palpable, car les stocks sont au plus bas et la santé des exploitations se fragilise, comme l’a rappelé le président de la Confédération des Appellations des Vins de Bourgogne Jean-Michel Aubinel.


Les résultats de la vente aux enchères, qui malgré tout donnent le ton du marché à venir, ont confirmé cette tendance en battant un nouveau record (6 305 002 €), en hausse de 26,6% par rapport à l'année déjà record 2012.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Question du mois

Travailler sans soufre : évidence ou additif incontournable ?

Répondez à la question

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui