Réussir vigne 30 mars 2006 à 15h23 | Par Catherine Bioteau

Champagne - Les mange-bourgeons à surveiller de près

Les chenilles mange-bourgeons ont été particulièrement voraces l´an dernier. Le phénomène pourrait se reproduire en 2006.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Les mange-bourgeons, ces ravageurs qui regroupent les chenilles de boarmies et de noctuelles mais aussi des charançons, ont dévoré l´an dernier davantage de bourgeons que les années précédentes en Champagne. " L´incidence a été faible sur la majorité des vignes touchées mais quelques parcelles plus attaquées ont cependant subi des pertes de récoltes non négligeables ", souligne Claude Palgé ingénieur viticole à l´interprofession champenoise. Ces chenilles sont d´autant plus voraces que le débourrement est lent, notamment lorsque les conditions climatiques sont défavorables. On suppose également que les populations sont en augmentation du fait de la diminution du nombre de traitements insecticides contre les vers de la grappe, traitements qui perturbaient indirectement leur cycle d´été. Et comme on a peu traité en 2005, on peut se faire du souci pour 2006. Une surveillance s´impose donc entre le gonflement et l´éclatement du bourgeon. " Si plus de 15 pieds sur 100 sont touchés, il est conseillé de traiter. "

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui