Réussir vigne 29 novembre 2016 à 08h00 | Par La rédaction

Cette mutuelle qui fait déborder la coupe

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La complémentaire santé, à présent obligatoire pour chaque employé, qu’il soit occasionnel ou non, est jugée "anti-productive".
La complémentaire santé, à présent obligatoire pour chaque employé, qu’il soit occasionnel ou non, est jugée "anti-productive". - © Patrick Cronenberger

« Il faudrait que les législateurs reviennent à la réalité et remettent les pieds sur terre ! Un jour, il y aura peut-être une révolution en France sur cet aspect-là. » À l’occasion de la journée vendanges de la Cnaoc, le président de la CAVB (Confédération des appellations et des vignerons de Bourgogne), Jean-Michel Aubinel, n’y est pas allé de main morte. Il a fait part de son exaspération sur le sujet de la complémentaire santé, à présent obligatoire pour chaque employé, qu’il soit occasionnel ou non.

« Cette mesure est anti-productive, a-t-il dénoncé. Si j’emploie trois heures un vendangeur, je dois souscrire une mutuelle pour lui. Cette démarche supplémentaire est chronophage. Une TPE ne sait plus, ne peut plus gérer tout cela. Au lieu de favoriser l’emploi, cela fait émerger des prestataires de services basés à l’étranger. » Du côté du salarié saisonnier, le bilan n’est guère plus reluisant : il se retrouve à avancer la part salariale à chaque nouvel employeur. En période de vendanges, cela peut faire un vrai trou. Quant à la MSA, elle serait tout simplement dépassée. Jean-Michel Aubinel n’est pas le seul vigneron horripilé par cette nouvelle contrainte. Lors des réunions de prévendanges organisées dans la région, cette question de la mutuelle a soulevé des tollés généraux. Il serait urgent de revenir au projet de loi initial, à savoir rendre la complémentaire santé obligatoire pour tout employé ayant trois mois d’ancienneté minimum.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui