Réussir vigne 26 septembre 2013 à 11h30 | Par Benoît Velut

Ce qui va vraiment soûler les Français - Menaces sur la communication autour du vin : Vin&Société réagit

Vin&Société interpelle François Hollande et Jean-Marc Ayrault sur le projet d'établissement de nouvelles règles sur la communication autour du vin. Sur un ton revendicatif mais pédagogique, l'association réclame l'abandon de ces projets de réglementations et l'instauration d'une instance interministérielle pour instaurer le dialogue.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Vin & Société rappelle à François Hollande et à Jean-Marc Ayrault la place du vin dans l'économie et la culture française.
Vin & Société rappelle à François Hollande et à Jean-Marc Ayrault la place du vin dans l'économie et la culture française. - © Vin&Société

L'association Vin&Société lance une campagne éclair de communication autour des menaces que font peser les projets de durcissement des règles de communication sur le vin.

Les cinq projets sont les suivants :

 

  • Interdiction de parler de vin sur internet,
  • Interdiction de parler positivement de vin dans les médias (voir la récente jurisprudence liée à l'affaire Paris Match/LVMH),
  • Taxation plus importante du vin (en discussion),
  • Radicalisation du message sanitaire : la mention « L’abus d’alcool est dangereux pour la santé » serait remplacée par « L’alcool est dangereux pour la santé ». Il serait interdit de marquer « A consommer avec modération »,
  • Obligation de mentionner les unités d'alcool sur les étiquettes.

"Depuis des mois, nous  sentons monter un courant moralisateur qui consiste à interdire et à déresponsabiliser les français. Au nom de la morale, le vin est assimilé à une drogue et serait jugé dangereux pour la santé dès le premier verre. Au lieu de s’attaquer aux vrais problèmes et de lutter contre les excès, on taxe et on interdit toute communication autour du vin ! La consommation de vin a diminué de 70% en 50 ans et de 20% sur les 10 dernières années. Quelle image sommes-nous en train d’envoyer aux 31 millions de Français qui dégustent du vin raisonnablement entre amis ou en famille, quel signal envoyons-nous au monde entier qui nous envie le vin, symbole de notre art de vivre et de notre pays ? La moindre consommation de vin, même mesurée, serait donc mauvaise ? Nous pensons que seule une société privilégiant l’éducation, la raison, et la responsabilité est à même de lutter contre les excès et ce, dans tous les secteurs", déclare Joël Forgeau, Président de Vin & Société. Il ajoute : "Nous demandons la mise en place d’une instance interministérielle pour redonner au vin toute la place qu’il mérite dans notre pays. Nous espérons que le Président de la République et le Premier Ministre sauront nous écouter."

Un site rassemble tous les arguments de Vin&Société : cequivavraimentsaoulerlesfrancais.fr

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Question du mois

Travailler sans soufre : évidence ou additif incontournable ?

Répondez à la question

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui