Réussir vigne 09 janvier 2008 à 15h09 | Par M. IVALDI

Bonne Santé - Les vins de pays d'Oc en pôle position

Les vins de pays d’Oc présentent de très bons résultats économiques et lancent une nouvelle segmentation des vins.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
« Nous sommes devenus l'incontournable vins de pays de cépage en France » se satisfait Jaques Gravegeal, président des vins de pays d'oc. Les résultats affichés sont en effet très positifs. Représentant plus de 55% des vins de pays de cépage français, les vins de pays d'oc progressent de 17 % en GMS, segment qui connaît une croissance de 3%. Cette hausse bénéficie aux producteurs : le revenu par hectare dégagé par ces vins est le plus élevé du Languedoc-Roussillon à 3768 euros/ha. « Nous représentons 64% de tous les vins de pays vendus de la région à 53,84 euros/hl » complète Jacques Gravegeal. « Les chiffres parlent d'eux-mêmes. Et si les vins de pays d'oc n'avaient pas été créés il y a vingt ans, ce seraient les vins de cépage étrangers qui seraient sur les linéaires français » poursuit-il.

Lancement d'une nouvelle segmentation
Forts de leur résultats, les vins de pays d'Oc ont constitué un club des marques constitués d'entreprises représentant 75% des volumes de cette indication. « Ce club a notamment défini une segmentation avec un prix de plancher pour chaque niveau appliqué par chaque entreprise » indique Jacques Gravegeal. En bas de l'échelle, les vins séductions, puis en cœur de gamme, les vins de style. « Ces deux segments sont définis par l'approche marché des opérateurs » explique Florence Barthes, directrice des vins de pays d'Oc. En haut de la pyramide se trouvent les vins « collection » qui ont été sélectionnés par un jury lors de Vinexpo et sont au nombre de 19. « Chaque année, nous définissons de nouveaux vin pour cette catégorie. Leur nombre varie chaque année. Cette catégorie permet de créer une émulation, les collections 2007 sont déjà en rupture de stock » indique Jacques Gravegeal. Les collections sont exclusivement mis en bouteille dans la région de production. Cette segmentation en trois niveaux permet de rationaliser l'affectation du fonds de promotion. Le club des marques définit pour chaque type de produit les actions à mener pour deux catégories de cible de promotion : les points de vente et les médias. A partir de leur desiderata, les budgets sont affectés, « ce qui permet une meilleure allocation des fonds interprofessionnels budgétisés à 2,5 millions d'euros en 2008» souligne Florence Barthes.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui