Réussir vigne 16 septembre 2013 à 08h00 | Par Claudine Galbrun

Bon accueil par les consommateurs du vin de cépage gamaret

L’IFV Sicarex Beaujolais et l’institut Paul Bocuse ont mené une enquête auprès de consommateurs afin de recueillir leur appréciation sur un vin de cépage gamaret. Verdict positif.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les consommateurs enquêtés ont dégusté un vin rouge de cépage gamaret, produit 
au château de l’Eclair, domaine expérimental de la Sicarex Beaujolais, millésime 2010.
Les consommateurs enquêtés ont dégusté un vin rouge de cépage gamaret, produit au château de l’Eclair, domaine expérimental de la Sicarex Beaujolais, millésime 2010. - © IFV Sicarex Beaujolais

Cette étude, destinée à recueillir l’appréciation et les représentations d’un panel de 200 consommateurs autour du cépage gamaret, récemment introduit en France, a été conduite au cours d’un repas. Deux contextes de restauration ont été reconstitués au sein du restaurant expérimental de l’Institut Paul Bocuse : un mode libre-service type cafeteria et une restauration gastronomique. Ce vin, souligne l’étude, est globalement bien apprécié des consommateurs. La moyenne des notes hédoniques obtenues est de 6 sur une échelle de 9 points. À noter que ce vin est significativement plus apprécié par les femmes. Le moment du repas en contexte gastronomique influe sur le jugement. Ainsi les notes données au cours du dîner sont supérieures à celles attribuées au déjeuner.


En revanche, au moment du déjeuner, le gamaret est plus apprécié par les clients du concept libre-service (6,52 contre 5,23 en concept gastronomique). Les consommateurs estiment que les caractéristiques sensorielles du gamaret se rapprochent des vins de la Vallée du Rhône et du Beaujolais. Ils évaluent majoritairement ce vin à un prix compris entre 5 et 7 euros, prix producteur, soit un positionnement premium. L’estimation du prix étant toutefois influencée par le type de restauration. Le fait d’apporter ou non au consommateur des informations sur le vin ne modifie pas son appréciation mais tend à augmenter son consentement à payer.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Question du mois

Travailler sans soufre : évidence ou additif incontournable ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui