Réussir vigne 18 novembre 2016 à 08h00 | Par Mathilde Leclercq

Blaye mise sur ses vignerons pour séduire les touristes

Abonnez-vous Réagir Imprimer
(De gauche à droite) Mickaël Rouyer, directeur de la maison des vins de Blaye et Philippe Plisson, député de la 11ème circonscription de la Gironde, porte-paroles de l'opération "Blaye au comptoir"
(De gauche à droite) Mickaël Rouyer, directeur de la maison des vins de Blaye et Philippe Plisson, député de la 11ème circonscription de la Gironde, porte-paroles de l'opération "Blaye au comptoir" - © M. Leclercq

Cap sur l'oenotourisme ! Tel semble être le leitmotiv de l'appellation Blaye côtes de Bordeaux, qui clôture sa 20ème édition de « Blaye au comptoir ». Comme chaque année, l'opération a permis à une cinquantaine de vignerons de partir à la rencontre de la clientèle parisienne au travers d'animations dans les restaurants, caves et bars à vins de la capitale. « Nous cherchons à provoquer la rencontre entre les viticulteurs et le grand public. Car si nous n'avons pas le prestige ou la notoriété que peuvent avoir d'autres appellations bordelaises, notre force réside dans nos vignerons », assure Mickaël Rouyer, directeur de la maison des vins de Blaye. En conséquence, le syndicat a déployé une véritable stratégie de communication centrée sur l'oenotourisme. « L'important étant d'occuper le terrain tout au long de l'année », poursuit-il. Et pour ce faire, les opérations s'enchainent, à l'image de « Blaye au comptoir », déjà décliné à Bordeaux, en février, à Paris, en novembre, et qui s'installera dorénavant à Bruxelles, au mois de juin.

Une succursale dédiée à l'oenotourisme dans la citadelle de Blaye

Au delà de ça, le syndicat mise sur des partenariats avec les salles de spectacle bordelaises pour proposer des dégustations, ainsi que sur « le printemps des vins de Blaye », qui accueille chaque année près de 15 000 visiteurs, pour faire la promotion du territoire. « Nous avons la chance de pouvoir valoriser la proximité avec l'estuaire de la Gironde et la citadelle de Blaye, classée à l'UNESCO. Ce sont de vrais atouts oenotouristiques sur lesquels nous appuyer », commente Mickaël Rouyer. Pour preuve, la maison des vins de Blaye compte d'ailleurs ouvrir une succursale dédiée à l'oenotourisme au sein même du monument, d'ici deux à trois ans. Les 15 ares de vigne que renferme la citadelle devraient elles aussi être valorisées à travers l'élaboration d'une cuvée limitée à 800 bouteilles numérotées, porte drapeau de l'appellation. « C'est à nous de nous battre pour créer des produits oenotouristiques et les proposer aux professionnels locaux, à l'image de la cité du vin, nouveau phare du vignoble bordelais », conclut le directeur du syndicat.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Question du mois

Travailler sans soufre : évidence ou additif incontournable ?

Répondez à la question

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui