Réussir vigne 15 janvier 2009 à 15h36 | Par P. Touchais

Anjou - L’osmose inverse testée en rosé demi-sec

L’IFV Val de Loire teste l’impact de l’osmose inverse sur l’AOC rosé d’anjou composé majoritairement de grolleau, cépage très fruité mais qui a des difficultés à mûrir.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
A partir d’une vendange qui affichait un potentiel de 10,8,  l’une des cuves a été chaptalisée pour obtenir 12°, et l’autre a été osmosée de 10 %.
A partir d’une vendange qui affichait un potentiel de 10,8, l’une des cuves a été chaptalisée pour obtenir 12°, et l’autre a été osmosée de 10 %. - © Catherine Bioteau

Le syndicat des producteurs de rosés de l'Anjou a lancé cette année une expérimentation d'osmose inverse sur des vins d'appellation demi-secs, comme le cabernet d'anjou ou le rosé d'anjou. L'objectif est de trouver un substitut à la chaptalisation pour les années où la météo est peu clémente. Sous le contrôle de l'Inao, l'essai mené par l'IFV Val de Loire à la coopérative des Caves de la Loire à Brissac porte sur l'AOC rosé d'anjou, dont les cuvées sont majoritairement composées de grolleau. Ce cépage régional, qui donne des vins très fruités, a parfois des difficultés à mûrir les années - comme 2008 - où la chaleur se fait attendre.

Osmosé à 10%

L'expérimentation est menée sur deux cuves de 100 hl. A partir d'une vendange qui affichait un potentiel de 10,8,  l'une des cuves a été chaptalisée pour obtenir 12°, et l'autre a été osmosée de 10 %. Les opérations se sont déroulées dans les tous premiers jours d'octobre. "Ensuite, on a suivi les deux cuves, sur lesquelles on a fait exactement les mêmes choses en même temps", indique Philippe Chrétien de l'IFV. Un protocole de dégustation des échantillons issus des deux cuves a été mis sur pied, pour faire le point à la sortie des vinifications, à 6 mois, puis à 12 mois.Si l'année 2008, peu généreuse en jus, ne se prêtait pas forcément à l'expérience, car elle consiste à retirer de l'eau en excès dans la vendange, l'expérimentation sera réitérée en 2009."Si l'essai est concluant, on pourra faire une demande auprès de l'Inao", souligne Olivier Lecomte, président du syndicat. 

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui